L'UMBRIA E LE PRIME AUTOMOBIILes premières voitures ont été vus en Ombrie à la fin du siècle dernier. La première voiture est venue à Pérouse / 11 8/1898. C’était un véhicule à trois roues, qui transportait deux personnes et un troisième derrière. Bien sûr Federico Benigni, cyclisme envoyé dans le magasin, se retira dans la station, est allé en ville et se dirigea cours. Peut-être que c’était une De Dion Bouton, n’est pas certain. Atteint 40 kilomètres à l’heure! Il a été acheté par Ferruccio Fruttini, que en Juin 1900, a suivi la course cycliste Firenze-Acquapendente. Antonio Sereni a été le deuxième à Pérouse d’avoir un 4 roues motrices et c’était au printemps de 1899, une Mercedes à un seul cylindre. L’essence a ensuite pris à la pharmacie et il coûte un sou à la livre (mais a grandi tout de suite). La première voiture de tour en Ombrie adoptée en mai 1901 à Terni 4, 5 à Pérouse: il était composé de 32 voitures et il y avait même une cheminée! Les premières licences d’automobiles ont été émises par le génie civil de Pérouse en 1902 (l’ingénieur ne sait pas comment conduire). Le 21 Septembre de cette année, la première course a eu lieu à Pérouse: Madonna del Piano à Gable (8 km): a remporté celui lancé à 45 par heure. Nous avons également participé à des motos, qui ont atteint 60 fois. À la fin de 1903, les licences de l’automobile
Dans le pays, ceux-ci étaient déjà 27 nouveaux monstres ont été lapidés, car les poulets effrayés. En 1909, l’Etat a dicté une réglementation nationale: 15 fois dans les colonies, des 40 (réduit à 20 la nuit), de 100 à 200 lires fines (aujourd’hui: 100 ou £ 350 000). Voitures immatriculées à Pérouse (Ombrie) a été donnée pour le nombre rouge. Pendant ce temps, certains points de service omnibus de voiture à la ville à l’un des premiers TodiPerugia. La première place de la voiture à Pérouse a été activé par Marin Rocchi in Mars 1912 permis délivrés 1902-1914 par les ingénieurs civils de la province de Pérouse en Ombrie étaient 1400 En Octobre 1914, il a été privé de son droit à Pérouse et dû recourir à Rome ou Ancône.
En 1924, il a joué dans la Coupe de Pérouse, qui a eu quatre éditions, jusqu’en 1927: il a été suivi par les plus grands champions Clerici, Bommartini, haricots, Borzacchini, Maserati, Nuvolari, Si Sterlich, Brilliperi, Matelas. A été relancé en 1948, une visite de l’Ombrie et a duré jusqu’en 1954.