PIER PAOLO PASOLINIBologne doit beaucoup à Pier Paolo Pasolini. Ici est né le 5 Mars 1922 à Borgonuovo.
Ici sont les années de ses études (il a participé à la Liceo Galvani) et de l’Université (baccalauréat ès arts). En 1955, il a fondé et dirigé, en collaboration avec Francesco Leonetti, Roberto Roversi, l’atelier de la revue.
Il s’installe à Rome dans les années cinquante (où il a commencé à travailler en tant que scénariste et a fait ses débuts à diriger en 1961 avec Tramp) Pasolini revenir plusieurs fois dans sa ville natale, et aussi à diriger la scène finale de Œdipe roi (1967), sur la Piazza Maggiore, et quelques scènes filmées à la Villa Aldini, son dernier film, Salò ou les 120 journées de Sodome (1975). N’oubliez pas l’interview de l’équipe de la ligue de Bologne pour son amour des réunions (de 1964).
À Bologne, depuis 2003, il est vaste documentation sur le travail et la figure de l’intellectuel international de Pier Paolo Pasolini et précisément dans les espaces de la bibliothèque « Renzo Renzi » Fondation Cinémathèque de Bologne, qui abrite plus de 1200 volumes, en plus d’un archive de photographies, vidéos, revues, catalogues, coupures de presse, des thèses, des enregistrements audio des conférences, des débats, des discours et des programmes de radio.
Archive Pier Paolo – une documentation impressionnante grâce à l’initiative de l’actrice Laura Betti (né près de Bologne, Reno), anciennement fondateur de Pier Paolo Pasolini, dont émanation directe est précisément le Centre d’études recueillis et conservés Pasolini de Bologne. Après la mort de Laura Betti (2004), par la volonté de son frère Sergio Trombley à côté de la Pasolini Fonds il ya aussi le « don Betti », y compris les photographies, textes et objets personnels documentant l’itinéraire lunatique artistique de la grande actrice de Bologne.